29/03/2010

Changer ses habitudes de lavage (Laurence)

On s’est inspiré de ce qui se fait/est conseillé au Canada :

"Laver les vêtements à l'eau froide engendre une économie d'énergie appréciable. Pour une moyenne de 392 brassées, une famille canadienne peut économiser entre 30 $ et 50 $ par année en réduisant la température de lavage de 30 à 15 degrés, ce qui est considéré comme froid par l'industrie. Aussi, de cette manière, les couleurs restent plus vives, et les tissus délicats, comme la soie et la laine, se déforment moins."

Ainsi que de l’article suivant (http://consommermoinsvivremieux.com/fairesoimeme/index.ht...) :

"J'ai tenté l'expérience hier de la lessive à froid. Il faut savoir qu'une machine, c'est non seulement l'utilisation d'eau mais aussi d'électricité. Même si mes enfants sont très économes sur le linge (oui un pantalon/jupe/pull/robe peut faire 3 ou 4 jours! oui un chemisier/polo/top peut faire 2 jours si on n'a pas de problèmes majeurs de transpiration!) je lave quand même par semaine 42 culottes, 84 chaussettes, 42 maillots de corps et au moins 18 tenues complètes sans parler des serviettes, draps et autres réjouissances.

Le problème c'est que, sans tomber dans le cracra et sans leur demander de porter leur pull pendant 2 semaines, j'avais quand même parfois l'impression de laver des choses propres ou presque. Seuls les vêtements des petits, couverts de tâches diverses et variées, et le linge de corps avaient une vraie raison d'être dans le panier.

J'ai donc décidé d'essayer la lessive à froid, histoire d'économiser au moins l'électricité. Résultat :
    * la lessive (même liquide) ne s'émulsionne pas à l'eau froide donc les taches ne s'enlèvent pas
    * les vêtements non tachés mais qui sentent nos bonnes odeurs corporelles ressortent quant à eux parfaitement propres.

Désormais je ne trie plus mon linge en fonction des températures mais en fonction de son état :
    * taches > lessive à 40° (30° se révélant également insuffisant)
    * pas de taches > lessive à froid
Economie d'énergie : une machine sur deux!"

Jusqu’il y a peu, on triait le linge de Romain entre 40° (pulls, pantalons, chaussettes, t-shirt), 60° (essuies, bodies, gants de toilette) et les couches (qui passaient à 40° ou 60° en fonction de leur état). Notre linge, qui est plus volumineux, était trié entre :
- 40° blanc
- 40° couleur
- 60° blanc
- 60° couleur

On ne mélange pas le linge de Romain et le nôtre, parce qu’on utilise une lessive bio pour Romain qui me donne des démangeaisons, mais qui lui ne le dérange pas, donc autant la terminer en ne lavant que son linge, mais ça prend évidemment plus de temps.

Actuellement, pour Romain on ne change pas les habitudes de lavage. Tandis que pour nous, on a gardé 4 paniers de tri différents :
- froid qui peut passer au sèche-linge
- froid qui ne peut pas passer au sèche-linge
- 40° pour le linge tâché, les slips et les culottes
- 60° pour les draps de lits, Renaud étant allergique aux acariens, il est important de laver chaud

Ca fait déjà plusieurs semaines que l’on fonctionne ainsi, et l’on n’a pas eu de mauvaises surprises jusqu’à présent. J’ai même fait le pari un jour avec un jeans tâché que ça partirait à froid en considérant que si je devais le faire partir à la main, je prendrais simplement de l’eau froide et une brosse, et il est sorti impeccable de la machine.

Même si ce n'est pas très écologique, je ne suis pas encore prête à me passer du sèche-linge, les vêtements sont quand même beaucoup plus doux ainsi, et comme on ne fait nos lessives que le week-end, notre espace pour pendre le linge n'est pas infini.

14:35 Écrit par Laurence & Renaud dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.