14/06/2010

Petits gestes (Laurence)

Il y a toute une série de petits gestes qui ne valent pas un article pour chacun d’eux mais dont il est quand même intéressant de parler.

Nous avons décider de complètement nous passer des mouchoirs en papier, il suffit d’avoir suffisamment de réserve de mouchoirs en tissu afin de faire face à un gros rhume, et c’est bon.  Comme on en utilisait facilement pour Romain quand il fallait le moucher, maintenant j’ai deux mouchoirs de couleurs différentes dans mes poches, un pour lui, un pour moi, comme ça j’essaye de minimiser la propagation des microbes.

De la même manière on a décidé de se passer de l’essuie-tout (sopalin). Il nous en reste encore un peu, et on doit se fabriquer des carrés de tissus afin de le remplacer dans certains cas. Une des utilisations qui nous empêchait de franchir le pas, c’est lorsque l’on doit ramasser des crasses faites par les chats, essentiellement du vomi. Mais on nous a conseillé ce week-end d’utiliser du papier journal. Il reste aussi une problématique par rapport à la peinture de Renaud. Comme il s’agit de peinture à l’huile avec du tissu, ça devient vite ingérable. On n’a pas encore de solution, mais j’espère bien qu’on trouvera une alternative.

J’en avais déjà un peu parlé, on a fait le bilan récemment. Pour Romain on parvient à se tenir uniquement aux vêtements de seconde main, tout en ayant un petit bonhomme toujours bien habillé.

Ce que l’on fait aussi pour Romain, et qui est quelque chose que l’on fait naturellement pour nous, c’est de lui remettre les vêtements de la veille s’ils ne sont pas tâchés (hors sous-vêtements bien sûr). Il garde rarement plus de deux jours le même pantalon ou le même pull, mais c’est déjà mieux que de changer tous les jours d’un point de vue de la lessive à faire.

Restons dans les vêtements. Pour son travail, Renaud doit s’habiller en costume tous les jours. Les pantalons de costume doivent être lavés à sec pour bien faire, ce qui est relativement polluant, donc on a décidé de les laver avec les pulls, ce qu’ils semblent bien supporter.

Dans le cadre des attentions pour l’eau, lorsque l’on se brossait on coupait l’eau afin qu’elle ne coule pas inutilement. Maintenant on utilise un gobelet afin d’encore plus réduire la quantité d’eau utilisée.

Un autre point lié à l’eau. Notre chauffe-eau électrique est sur une minuterie afin de ne chauffer que la nuit. Maintenant, on a décidé de régler la minuterie de sorte à ce qu’elle ne chauffe qu’une nuit sur deux parce qu’on ne prend pas des douches tous les jours, et donc on n’a pas besoin que l’eau soit amenée ou maintenue à 60° toutes les nuits. Pour le moment on n’a pas eu le souci de se retrouver sans eau chaude, sauf en rentrant de vacances, après quelques jours parce qu’on avait oublié de rebrancher le chauffe-eau.

17:01 Écrit par Laurence & Renaud dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Lush or not Lush ? (Laurence)

Pour ceux qui ne savent pas à quoi je fais référence, un petit tour là-bas s’impose : www.lush.fr . Il s’agit de « Cosmétiques frais faits main. Produits nus - écologiques - végétariens - non testés sur les animaux » (c’est ce qui est indiqué sur leur site)

Ce qui était au centre de la question pour savoir si oui ou non on les utilisait, c’est qu’ils n’ont pas de label pour l’aspect « écologique ». Après avoir un peu cherché sur le net et discuté avec la vendeuse, il semblerait qu’ils s’efforcent à utiliser un maximum de produits issus de l’agriculture biologique, mais comme tous leurs fournisseurs n’ont pas de label ils ne peuvent pas l’avoir non plus. Comme cette marque existe depuis 20 ans, c'est-à-dire bien avant les labels bio dans le monde des cosmétiques, ils ne désirent pas changer de producteur pout en avoir.

Donc en gros on n’a que leur « bonne foi »  ou leur marketing pour penser qu’ils utilisent majoritairement des produits bio.

L’aspect qui nous intéresse vraiment chez Lush par rapport aux autres marques avec label, c’est qu’ils vendent des shampoings solides:

http://www.lush.fr/shampooings-a-la-piece.228.0.html

Un tel shampoing est sensé pouvoir être utilisé une septantaine de fois et, c’est là le gros avantage pour nous, n’est pas emballé dans un récipient en plastique. Donc on avait le choix entre :

-    des produits bio certifiés mais dans des contenants polluants
-    des produits dits naturels mais sans contenant polluant

On a donc opté pour les shampoings Lush. Ca me faisait un peu peur étant donné que j’ai déjà fait des réactions allergiques à plusieurs huiles essentielles, et que les produits Lush en sont bourrés. La vendeuse m’a donc recommandé un de leur produit en tenant compte de ça, et je n’ai aucun problème pour supporter ce nouveau shampoing.

15:09 Écrit par Laurence & Renaud dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Lave vaisselle sur eau chaude (Laurence)

Suite à des recherches, on a envisagé la possibilité de brancher le lave-vaisselle sur l'eau chaude, voici une petite explication du pourquoi:

"Certains lave-vaisselle peuvent se raccorder directement à une arrivée d’eau chaude. Cela peut être avantageux si vous utilisez un système performant pour chauffer l’eau (ex : chauffe-eau au gaz sans veilleuse) C’est en effet le chauffage de l’eau qui nécessite le plus d’énergie pour un lave-vaisselle. Un lave-vaisselle branché sur l’arrivée d’eau chaude permet d’économiser environ 50 % de l’électricité par rapport aux meilleures machines sans arrivée d’eau chaude (si l’eau chaude n’est pas fournie par un appareil électrique)."

source: http://www.ecoconso.be/article174.html


En fait tous les lave-vaisselle peuvent se raccorder à l'eau chaude, tant que celle-ci ne dépasse pas 65°. Lorsque l'on a refait la cuisine, Renaud a placé une vanne thermostatique au niveau de l'arrivée du lave-vaisselle.

Notre situation n'est pas optimale étant donné que notre eau est chauffée par un boiler électrique. Mais comme nous avons des panneaux solaires pour chauffer cette eau, nous y gagnons quand l'eau utilisée par le lave-vaisselle a été chauffée par les panneaux solaires. Et nous n'y gagnons rien, si ce n'est pas le cas.

Nous voudrions bien faire la même chose pour la machine à laver, mais alors ça n'a d'intérêt que si notre machine est prévue pour ça et possède une double entrée, une pour l'eau chaude, l'autre pour l’eau froide. C'est nécessaire pour deux raisons:

  1. rincer le linge à l'eau chaude serait du gaspillage
  2. si notre arrivée d'eau est à 60° et que le linge nécessite du 30°, bonjour les dégâts... sauf si l'on a un thermostat sur l'arrivée d'eau que l'on règle à chaque fois en fonction du programme que l'on veut, mais on est suffisamment distrait pour que ce n'e soit pas une solution réaliste.

14:44 Écrit par Laurence & Renaud dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |