13/11/2010

Toilettes sèches (Renaud)

A force de réflexion et d'avancée par petits pas, nous venons de passer aux toilettes sèches pour des raisons écologiques que le site http://www.eautarcie.com/ explique mieux que moi. Pour la réalisation pratique, nous nous sommes documentés sur internet avant de commencer (notamment sur http://www.eautarcie.com/ ) et nous nous sommes basés sur le fascicule des Amis de la Terre (http://www.amisdelaterre.be/spip.php?article322 ). Nous avons également parlé avec quelqu'un qui en utilise chez lui.

La formule de toilettes sèches que nous avons retenue est les toilettes à litière biomaitrisée (TLB) où le mélange d'excréments et de copeaux de bois sont compostés dans le jardin jusqu'à l'obtention d'un humus (après 2 ans) qui peut être utilisé dans le potager.

Afin de limiter les dépenses, j'ai fabriqué moi même une toilette sèche plutôt que d'en acheter une toute faite, nous voulions aussi quelque chose de moins encombrant que celui qui est présenté sur le site des Amis de la Terre. Egalement pour limiter la dépense et pour faire un essai afin de voir si cela nous convenait. Dans un premier temps, nous utilisons un seau en plastique de ménage que nous avions, avec l'inconvénient d'être un peu petit (10 litres). Les seules choses achetées sont le panneau de contreplaqué de 3.6 mm qui a été cintré et la planche de WC car de toute façon la planche du WC à eau de l'étage est cassée et elle doit être remplacée même si nous ne restions pas sur l'idée des toilettes sèches.

IMG_6423.JPG

Le dessus, le dessous et la structure intérieure sont faites à partir de chutes de travaux antérieurs le tout collé à la colle à bois. La structure qui permet de mettre le seau à hauteur et de le maintenir a été vissée afin de pouvoir être remplacée le jour où nous utiliserons un seau plus grand. Une barre horizontale amovible permet de maintenir le seau en place durant son utilisation.

IMG_6426.JPG

Pour l'utilisation, on dépose au départ une couche d'environ 10 centimètres de litière bien tassée au fond du seau de la toilette. Avant d'uriner, il faut mettre deux poignées de litière dans le seau pour absorber l'urine, après être allé à selle, il faut couvrir les selles avec une feuille de papier de toilette et un peu de litière. Lorsque le seau est plein, on le vide dans un compost prévu à cet effet. L'urine doit être entièrement absorbée par la litière, il ne doit pas y avoir de liquide qui s'écoule du seau (c'est alors le signe qu'il n'y avait pas assez de litière au début) et la litière doit être entièrement humide, si ce n'est pas le cas, c'est qu'il y en avait trop.

Un autre aspect des toilettes sèches est le compostage, grâce à un voisin, nous avons récupéré des palettes afin de faire le compost, comme préconisé, le fond du compost est en contact direct avec la terre (pas de dalles en pierre ou autres au fond), nous avons retourné la terre et nous avons mis environ 30 cm de paille. Après beaucoup d'hésitation sur l'emplacement du compost, pour qu'il soit à la fois facile d'accès, qu'il n'encombre pas le jardin et qu'il ne nécessite pas d'être déplacé pour la suite des aménagements que nous voulons faire dedans, nous avons fini par trouver une place optimum qui imposera que le compost ne dégage pas d'odeur forte.

A partir de là, prêt à commencer, je dirais quasiment qu'il faut avoir "la foi" dans le fait qu'il n'y aura pas d'odeur désagréable qui viendra de la toilette sèche et que le compost en se décomposant ne répendra pas une odeur douteuse dans tout le jardin, c'est un aspect qui peut freiner voir d'empêcher de sauter le pas.

Expérience faite, il n'y a aucun problème d'odeurs, ni du coté de la toilette ni du coté du compost. Le seul moment où il y a une petite odeur c'est lors de la vidange du seau, avant de recouvrir les fèces de copeaux de bois. Sans surprise, notre seau de 10 litres est un peu petit et se remplit vite, on a donc investi dans des seaux de 15L en inox (les plus grands que nous avons trouvé au prix relativement accessible de 49 euro par pièce), car cette matière ne se marque pas comme le plastique et ne garde pas les odeurs. Il va donc falloir fabriquer une nouvelle TLB sur base de ces nouveaux seaux afin de pouvoir remplacer le wc de la salle de bain, ensuite on verra si la toilette actuelle peut être adaptée pour mettre un seau de 15L dedans et la transférer au rez-de-chaussée.

Notre choix pour une TLB est parti du principe que l’eau des wc représente environ 20% à 30% de la consommation d’eau (potable dans beaucoup de cas) d’un ménage, ce qui nous paraissait énorme dans le cadre d’une réflexion sur comment diminuer sa consommation d’eau (potable ou non).

L'intérêt des toilettes sèches est aussi de recycler/valoriser des matières qui habituellement sont rejetées à l'égout et nécessitent des opérations d'épuration des eaux usées et d'eviter d'acheter de quoi faire un apport de compost dans le jardin.

14:44 Écrit par Laurence & Renaud dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

La simplicité volontaire et l'argent (Renaud)

Dans le cadre de notre groupe de simplicité volontaire, je propose l'exercice suivant pour mieux comprendre son rapport à l'argent.

1)      1) Calculer l’argent gagné tout au long de sa vie

Il s’agit de l’argent gagné aussi bien lors de job étudiant que du dernier salaire ou de la dernière allocation perçue, que cela soit un salaire déclaré ou de l’argent gagné « en noir » en faisant des tontes de pelouses chez le voisin ou en recevant un pourboire lors d’un service dans un restaurant.

Ce montant ne sera pas l’objet de notre discussion, il ne sera pas souhaitable d’en faire part aux autres, le but est de nous rendre compte de notre capacité à gagner de l’argent, peu importe que cela soit par un salaire ou que cela  soit en bénéficiant des mécanismes de solidarité qu’il existe dans notre société et dont nous avons le droit de profiter. Il est très probable que vous ayez profité d’un salaire à une époque et des mécanismes de solidarité à une autre époque étant donné qu’une personne a aujourd’hui un parcours plus erratique que par le passé.

En Belgique, se pose la question de savoir s’il faut comptabiliser nos revenus bruts ou nos revenus nets, je dirais pour ma part que cela importe peu du moment que vous êtes cohérent en ne comptabilisant soit que du brut soit que du net.

Petit mémo pour lister les sources d’argent possibles :

  •  Salaires (trouvables sur les fiches de paye, déclarations d’impôt, relevés de comptes, …)
  • Avantages en nature lié à votre emploi (ticket restaurant, voiture, …)
  •  Allocation chômage
  •  Revenus de substitution (congé parental, congé d’accompagnement, maladie, invalidité, …)
  •  Loyers perçues sur vos biens mis en location
  •  Intérêts des placements d’épargne (compte épargne, …)
  •  Plus-value sur la vente d’un bien immobilier
  •  Intérêts  de votre assurance vie valorisée au cours actuel
  •  Intérêts de votre assurance groupe valorisée au cours actuel ainsi que de la part payée par l’employeur
  • Dividendes sur vos actions, obligations, SICAV…
  • Pourboires non déclarés
  • Travail au noir
  • Revenus de jeu
  • Argent donné par vos parents ou votre famille
  • Héritage

Si vous n’avez pas de trace écrite de ces informations, faites une évaluation la meilleures possibles.

 

2)      2) Etablir votre bilan personnel et calculer votre valeur financière nette

Depuis le temps que vous gagnez de de l’argent, vous avez accumulé un certain nombre de biens, de compte épargne ou autre, le but ici est de valoriser ce que nous avons comme argent à notre disposition que cet argent soit liquide ou qu’il soit sous la forme de biens matériels.

La aussi, le but n’est pas d’en faire part aux autres personnes du groupe, il s’agit de se rendre compte de l’argent qui est à notre disposition et de la forme sous laquelle il est à notre disposition

a.       Actif liquide : tout l’argent liquide que vous possédez

o   Votre argent liquide (dans votre porte-monnaie, sous votre matelas, …)

o   Votre argent liquide dans une autre monnaie que l’Euro

o   Votre ou vos comptes en banque

o   Actions, obligations, SICAV, stock option, … valorisées au cours actuel

o   Assurance vie valorisée au cours actuel

o   Pension complémentaire valorisée au cours actuel

 

b.      Actif immobilisé : tous les biens vendables que vous possédez

o   Maison ou appartement (résidence principale)

o   Résidence secondaire

o   Voiture(s)

o   Moto

o   Vélo

o   Meubles

o   Antiquités

o   Objets d’art

o   Vêtements

o   Livres

o   Equipement stéréo

o   Télévision

o   Robe de mariage

o   Lampes, lustres, …

o   Bijoux

o   Jeux pour enfants

o   Collections : de timbres, de pin’s, de porte clef, …

o   Armes : fusil de chasse, arme de collection, …

o   L’argent que l’on vous doit et qui a une chance de vous être remboursé (prêt fait à des amis, dettes des impôts en votre faveur, …)

o   Dépôts de garantie

o   Bureau : machine à écrire, ordinateur, imprimante, …

o   Articles de sport

o   Articles de loisir : modélisme, couture, broderie, …

o   Argenterie

o   Salle de bain : serviette de bain, pèse-personne, rasoir, épilateur, …

o   Cuisine : réfrigérateur, surgélateur, cuisinière, four à micro-onde, grille-pain, trancheuse, machine à café, appareil à raclette …

o   Outillage électrique : perceuse, scie, aspirateur,  

 

c.       Passif : toutes vos dettes

o   Crédit hypothécaires

o   Crédit auto

o   Crédit bancaire

o   Emprunt étudiant

o   Dettes de carte de crédit

o   Dettes fiscales

o   Emprunts fais à des amis

o   Factures impayées

o   Autres dettes à long terme

Maintenant, faites l’opération suivante :

Actif liquide + Actif immobilisé – Passif = valeur financière

Ce bilan personnel n’a rien à voir avec la valeur individuelle des personnes, l’exercice global sert à établir quelle est notre capacité à gagner de l’argent et à établir le patrimoine que nous avons même si nous n’en avons pas conscience.

Bon courage !

PS: exercice inspiré du livre "Votre vie ou votre argent ?", Joe Dominguez et Vicki Robin, Les éditions logiques.

13:45 Écrit par Laurence & Renaud dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |